Comment accélérer la pousse des cheveux

pousse des cheveuxLa pousse des cheveux peut être empêchée par plusieurs facteurs internes et externes et même provoquer leur chute. En effet, nos cheveux en disent long sur notre état de santé, notre mode de vie et la façon dont nous prenons soin de nous.

Si vous constatez que vos cheveux stagnent ou si vous avez simplement envie d’une chevelure plus longue, commencez par faire un bilan de vos pratiques au cours des 6 derniers mois afin d’identifier d’éventuels facteurs responsables de la casse.

Vous devez ensuite agir précisément à la source du problème en choisissant la solution adaptée à votre situation.

Produits pour la pousse des cheveux : Mon top 3

Voici les facteurs qui peuvent entraver la pousse des cheveux..

Les facteurs limitateurs de la pousse des cheveux

La génétique

La longueur maximale que vos cheveux pourront atteindre relève de la génétique !

La durée de la phase anagène, phase de croissance des cheveux, est déterminée génétiquement.

Elle varie donc d’une personne à une autre. Certaines personnes sont ainsi plus prédisposées à avoir des cheveux longs que d’autres.

Si vos cheveux sont naturellement épais et résistants, ils pourront plus facilement atteindre une longueur jusqu’à la taille par exemple que des cheveux fins qui cassent facilement, par nature.

Il est donc possible que vos cheveux ne puissent jamais devenir aussi longs que vous le désirez.

Les causes passagères

Une perte de poids importante, une opération chirurgicale, une grossesse, un choc physique ou émotionnel peuvent de façon temporaire, occasionner un épisode d’alopécie ou de chute de cheveux.

Dans ce cas, ne vous inquiétez pas, tout devrait rapidement rentrer dans l’ordre.

Le vieillissement et la ménopause

Un déséquilibre hormonal

Cela est parfois lié à la prise de médicaments ou de traitements qui dérèglent le système hormonal (antibiotiques, cortisone, anti-dépresseurs, lithium, chimiothérapie ou radiothérapie).

Les carences nutritionnelles

Des cheveux longs et sains ne sont pas seulement une question d’entretien et de soins, ils dépendent aussi de ce que vous ingérez.

Les cheveux ont en effet besoin d’être nourris de l’intérieur.

Il est donc primordial d’améliorer votre alimentation pour mettre en place des conditions favorables à la pousse des cheveux.

Un bon régime cheveux nécessite des apports suffisants en protéines, soufre, zinc, fer et vitamines du groupe B.

Il faut donc consommer :

  • Le poisson : thon, maquereau, saumon, sardine fraîche, colin, merlan, sole, hareng, cabillaud)
  • Les fruits de mer : crevettes fraîches, palourdes, crabes, huîtres, etc.
  • Les algues
  • Les viandes : bœuf, poulet, agneau, porc, veau, gibier, jambon cuit
  • Les céréales : le germe de blé et les autres céréales
  • Les amandes et noix de tous types
  • Les lentilles et légumineuses – les fruits colorés et/ ou secs : abricot, raisin, pruneaux, goyave, figue, raisin sec, chrysalide, kumquat, grenade, fruit de la passion, avocat, datte, pomme, etc.
  • Les légumes colorés : haricots
  • Les produits laitiers : lait, yaourt, fromages
  • Le jaune d’œuf
  • Le cacao et le chocolat noir

Il est également conseillé d’éviter la malbouffe.

Supprimez de votre alimentation les aliments gras ou frits (charcuteries à l’exception du jambon cuit, viandes grasses en sauces ou fumées, poissons en friture, fritures et huiles chauffées).

Limitez également au strict minimum la consommation de fromages gras et fermentés, de pâtisseries industrielles, de bonbons, glaces, alcool, tabac, vin et café.

Remplacez la farine blanche, le pain blanc et le riz blanc par de la farine complète, du pain complet et du riz complet.

Préférez les eaux plates aux eaux gazeuses.

Astuce : Pour faire le plein de vitamines et accélérer la pousse des cheveux, vous pouvez préparer des cocktails riches en fruits et légumes au petit déjeuner.

Pris quotidiennement, ces jus empêcheront la perte de cheveux.

Il suffit de passer vos légumes ou fruits crus avec un peu d’eau dans un blender, de les assaisonner selon vos goûts. A boire bien frais le matin au réveil.

Quelques idées de cocktails / jus à faire chez soi :

  • Cresson + carotte + chou + persil + radis noir + épinard + cerfeuil + pissenlit
  • Pêche + abricot + melon + brugnon + prune
  • Épinard + laitue

Le stress permanent

L’alcool et le tabagisme

Les agressions climatiques, la pollution et les eaux dures

Lorsque le calcaire se dépose sur les cheveux, il les rend ternes, secs et abîmés.

Il est donc primordial de protéger vos cheveux en neutralisant et en dissolvant le calcaire.

Pour cela, vous pouvez utiliser une eau additionnée de vinaigre de cidre ou de jus de citron pour le rinçage après votre shampooing. Il est conseillé toutefois de bien diluer le citron ou le vinaigre afin d’éviter d’assécher vos cheveux.

Il existe également des shampoings anticalcaires et bio à base d’huiles essentielles bio de citron et de lemongrass, d’argile blanche et de vinaigre de cidre bio.

Par exemple: le shampoing Bio anti-calcaire Capilargil de la marque Dermaclay ou encore celui de la marque Eumadis.

Vous pouvez aussi utiliser simplement un filtre à eau ou un filtre pour robinet afin de réduire le calcaire et le chlore présents dans l’eau du robinet.

Un adoucisseur d’eau vous coûterait beaucoup trop cher.

Les traitements chimiques (défrisage, lissage, colorations…)

Les colorations chimiques ne sont pas sans pas danger et elles ont tendance à accélérer le vieillissement des cheveux.

C’est pourquoi, il est conseillé d’utiliser uniquement des teintures 100% naturelles sans colorants de synthèse, parfums ou conservateurs pétrochimiques.

Les produits contenant des ingrédients agressifs

La plupart des cosmétiques contiennent des ingrédients artificiels et additifs tels que :

  • Les sulfates (Sodium Laureth Sulfate, Sodium Lauryl sulfate, Ammonium Lauryl Sulfate),
  • Les silicones (dimethicone, etc.),
  • Parabènes et huiles minérales qui sont assurément néfastes pour les cheveux et la santé.

Les graisses (vaseline, cires, etc..) ont tendance à obstruer et étouffer, ce qui empêche la pousse de cheveux.

En général, les effets d’un produit sur votre peau seront les même sur vos cheveux.

Avant d’utiliser un nouveau produit sur vos cheveux, testez-le sur le dos de votre main. Observez la réaction de votre peau.

Est-elle plutôt desséchée, décapée, alourdie, luisante, collante ou terne, ou alors vous la sentez douce, hydratée, souple et lisse ?

Traitez vos cheveux avec la même bienveillance que vous accordez volontiers à votre peau.

Ne vous fiez pas seulement à une grande marque ou à un packaging qui met en avant des éléments naturels, car en lisant attentivement la composition chimique de vos produits, vous serez surprise d’y voir des substances chimiques agressives.

Ces produits « miracles » peuvent avoir visiblement un bel effet après application mais le problème c’est l’effet désastreux qu’ils peuvent avoir sur le long terme sur vos cheveux et votre santé en général.

Privilégiez donc les produits certifiés bio ou les produits faits maison. Évitez les produits coiffants qui contiennent de l’alcool.

Ces derniers peuvent assécher les cheveux et causer des frisottis et des cassures.

Les shampoings trop ou pas assez fréquents

Pensez à vos cheveux comme s’il s’agissait d’une plante. Pour avoir une belle plante, il faut arroser la terre suffisamment mais pas trop.

De la même manière, vous devez garder votre cuir chevelu propre en faisant des shampoings et bains d’huile réguliers et en utilisant des ingrédients sains.

Pour des cheveux caucasiens, 2 à 3 lavages par semaine suffisent.

Pour les cheveux de type africain, il est conseillé de se limiter à 1 lavage par semaine ou encore tous les 15 jours. Ne faites qu’un seul lavage à chaque fois.

La règle à retenir : le premier lavage nettoie, le deuxième décape le cuir chevelu! Par ailleurs il est conseillé d’appliquer le shampooing uniquement sur le cuir chevelu et non sur les longueurs.

L’après-shampoing à l’inverse s’applique sur les longueurs et non sur le cuir chevelu.

Le choix du shampoing est également très important.

Choisissez votre shampoing 100% naturel et adapté à votre type de cheveux.

Les infections fongiques (teigne ou pellicules)

Traitez les irritations du cuir chevelu dès les premiers symptômes (démangeaisons et pellicules) afin d’éviter des infections.

L’Aloe Vera peut réduire efficacement les problèmes de cuir chevelu, comme l’écaillage, les pellicules et les démangeaisons. Légèrement alcaline, de l’Aloe Vera aide à restaurer le niveau de pH naturel du cuir chevelu, ce qui favorise la croissance des cheveux.

Appliquez le gel sur le cuir chevelu et les cheveux. Laissez agir pendant 45 minutes à une heure et rincez les cheveux avec de l’eau normale.

Répétez ce traitement 3 ou 4 fois par semaine.

Le manque  ou l’excès d’hydratation

Le manque ou l’excès de protéines

Les œufs sont riches en protéines et en sels minéraux tels que le soufre, le zinc, le fer, le sélénium, phosphore et iode.

C’est donc un excellent pour lutter contre une perte de cheveux causée par un manque de nutrition. Vous pouvez faire un masque aux œufs avant chaque shampoing pour des cheveux plus longs et éclatants.

Pour cela, il suffit de mélanger 1 blanc d’œuf avec 1 cuillère à soupe de miel et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Appliquez sur le cuir chevelu et l’ensemble de la chevelure. Laissez agir 20 minutes puis rincez et passez à l’étape du shampoing.

L’exposition à des températures excessives

L’une des causes les plus fréquentes de la casse des cheveux est l’utilisation d’appareils chauffants comme à des températures excessives (Lors de l’utilisation d’un lisseur par exemple). Il faut éviter de les utiliser systématiquement.

Lorsque vous les utilisez, pensez à protéger vos cheveux de la chaleur avec un sérum thermo-protecteur et à réduire la température progressivement.

En effet, il faut éviter que vos cheveux soit exposés à des fortes températures lorsqu’ils sont presque secs.

Réglez la température au minimum dès que les cheveux ont perdu l’excès d’eau. Sinon, vous risquez d’abîmer définitivement vos cheveux.

 

Les frottements et les frictions

Dormez avec un foulard ou un bonnet. Choisissez-le en soie ou en satin de préférence afin d’éviter la casse et l’apparition de nœuds.

Évitez les accessoires dans lesquels vos cheveux s’accrochent lorsque vous devez les retirer.

Préférez les élastiques en mousse et sans métal, et les serviettes en micro-fibres.

 

Les peignages et brossages trop fréquents ou trop agressifs

Faites attention aux brossages et peignages excessifs. Ne les peignez pas plus de trois fois par semaine. Démêlez-les toujours avec douceur.

Humidifiez vos cheveux avant de les manipuler et démêlez-les à l’aide de vos doigts. Si vous utilisez un peigne, choisissez un peigne à dents suffisamment larges.

Il existe également des brosses démêlantes, comme la Tangle Teezer, par exemple. Ne pas peigner les cheveux mouillés ou secs car ils peuvent se casser facilement. Humidifier légèrement avant de peigner.

 

Les coiffures trop lourdes ou trop serrées

Une mauvaise circulation sanguine au niveau du cuir chevelu

Massez votre cuir chevelu chaque soir afin de stimuler la micro circulation sanguine. Cela permet de régénérer la pousse des cheveux plus vite et en même temps d’évacuer le stress, qui est un autre facteur responsable de la casse.

Massez les deux côtés de la tête à l’aide de la pulpe de vos doigts, en faisant des petits mouvements circulaires vers l’extérieur.

Procédez ainsi de la nuque vers le sommet de la tête. Vous pouvez utiliser une huile végétale qui favorise la pousse des cheveux. Massez durant environ 5 minutes, quotidiennement. Pour le massage capillaire, privilégiez les huiles végétales citées plus haut.

Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles, les plus connus pour favoriser l’afflux sanguin et l’irrigation des tissus étant les huiles essentielles de baie de laurier, de sauge, de menthe poivrée, de lavande et d’ylang-ylang.

 

Un mauvais entretien des pointes

Cela peut sembler contradictoire, mais le fait de couper vos pointes régulièrement permet de garder plus de longueur.

Bien entendu, la coupe des cheveux ne va pas faire pousser vos cheveux plus vite, comme par miracle.

Mais combattre les fourches permet d’avoir des cheveux qui poussent avec des longueurs saines. Vos cheveux pousseront plus volumineux, plus brillants et plus souples.

Il est conseillé de faire une coupe d’entretien tous les 3 ou 4 mois. Cette fréquence permet de prévenir efficacement l’apparition des fourches et donc la casse.

Dans certains cas, quand le cheveu est fragile et cassant, il est judicieux de couper ses pointes encore plus régulièrement (toutes les 4 à 8 semaines par exemple).

C’est le cas si vos cheveux sont très fins, s’ils sont défrisés, colorés ou si vous utilisez très souvent des appareils chauffants.

Si malgré une bonne routine capillaire, une alimentation variée, une bonne santé et des bonnes conditions climatiques vous ne parvenez pas à avoir un bon rythme de pousse, sachez qu’il existe des traitements qui peuvent booster la pousse des cheveux.

comment faire pousser les cheveux naturellement

Lotion d’ortie

L’ortie piquante est un fortifiant capillaire naturel. Elle est composée de minéraux (soufre, fer, silice, calcium, potassium) et vitamines (A, C) qui contribuent à renforcer les cheveux.

Grâce à sa richesse en minéraux, l’ortie piquante stimule également leur repousse et leur pousse d’une manière générale. Elle aide également à réguler la production de sébum tout en apaisant les états pelliculaires.

On trouve l’ortie piquante en magasin bio au rayon des épices mais en faible quantité pour un prix assez élevé.

L’idéal est d’acheter de l’ortie piquante bio en vrac (beaucoup moins coûteuse) et de la réduire soi-même en poudre à l’aide d’un pilon et d’un mortier!

En traitement quotidien:

  • Préparez une lotion à base d’ortie que vous appliquerez une fois par jour sur le cuir chevelu en massant légèrement pendant 2-3 minutes afin de stimuler la circulation sanguine.
  • Écrasez les feuilles d’orties et passez-les au chinois afin d’obtenir un poudre sans brindilles.
  • Diluez 15 g de poudre dans une bouteille de 150 ml d’eau.
  • Agitez la bouteille pour rendre le mélange homogène.
  • Placez au réfrigérateur pendant 24 heures en secouant de temps en temps.
  • Filtrez votre mélange à l’aide d’un filtre à café et récupérez votre lotion d’ortie.
  • À l’aide d’un entonnoir, transférez la lotion dans un flacon vaporisateur.
  • Ajoutez un conservateur (20 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse). La lotion pourra être conservée pendant 3 mois au réfrigérateur.

En traitement hebdomadaire:

  • Préparez un masque à l’ortie en diluant de la poudre d’ortie piquante dans de l’eau chaude afin d’obtenir une pâte fluide.
  • Ajoutez-y du yaourt pour l’effet hydratant et pour obtenir une texture plus facile à appliquer.
  • Appliquez ce masque 1 fois par semaine avant le shampoing et laissez poser pendant trois heures.
  • L’application se fait sur le cuir chevelu uniquement, car c’est à cet endroit que les actifs vont agir pour favoriser la pousse des cheveux.

Jus d’oignon ou d’ail

L’ail et l’oignon sont riches en soufre, qui est un excellent élément pour nos cheveux et notre cuir chevelu.

Il est indispensable à la synthèse de la kératine qui rend le cheveu fort. L’ail et l’oignon sont particulièrement efficaces contre la chute de cheveux.

Vous pouvez utiliser soit l’ail, soit l’oignon pour cette cure.

En traitement hebdomadaire :

  • Incorporez l’oignon ou l’ail dans un de vos soins hebdomadaires.
  • Ne faites pas les trois, vous risqueriez d’irriter votre cuir chevelu.
  • Dans un bain d’huile: laissez macérer l’ail et/ ou l’oignon écrasé dans une huile végétale (de préférence huile de ricin, huile d’argan ou huile de fenugrec) pendant 15 jours. Vous n’aurez plus qu’à récupérer l’huile de votre macérât et à l’appliquer sur votre cuir chevelu en massant délicatement avec la pulpe des doigts. Laissez poser pendant 2 ou 3 bonnes heures et passez à l’étape du shampoing.
  • Si l’odeur de l’ail est trop persistante, renouvelez le shampoing une seconde fois. L’huile d’ail est également disponible à la vente dans les supermarchés.
  • Dans un shampoing : ajoutez un oignon coupé à votre shampoing habituel et le laissez infuser pendant 10 à 15 jours avant de le réutiliser comme à l’habitude.
  • Évitez d’appliquer de l’ail ou de l’oignon sur un cuir chevelu irrité à cause des risques de brûlures.

 

Jus de pomme de terre

La pomme de terre est riche en vitamine B6, la vitamine C, du manganèse, du phosphore, de cuivre et de la niacine qui sont utiles pour stimuler la croissance des cheveux.

Il faut extraire le jus d’une pomme de terre après l’avoir écrasée au mixeur, puis appliquer ce jus sur le cuir chevelu avant le shampoing. Laissez agir 20 minutes avant de rincer.

 

Jus de coriandre

Le jus de coriandre est un bon remède pour stimuler de la croissance des cheveux et lutter contre la perte de cheveux, car il contient des antioxydants, des vitamines et des protéines.

C’est également une bonne source de minéraux comme le potassium, le calcium, le manganèse, le fer et le magnésium.

Il faut faire une pâte en écrasant de feuilles de coriandre dans un peu d’eau et extraire son jus.

Appliquer sur le cuir chevelu et laisser agir pendant une heure avant le shampooing. A utiliser deux fois par semaine pendant 2 à 3 semaines pour obtenir des résultats efficaces.

Alternativement, vous pouvez infuser votre huile de cheveux avec une poudre de coriandre et masser vos cheveux avec.

Vous pouvez également préparer une lotion de rinçage en faisant bouillir un bouquet de feuilles de coriandre dans l’eau et en laissant refroidir.

Jus de gingembre

Le gingembre est l’un des ingrédients les plus efficaces pour stimuler la pousse des cheveux. Il a pratiquement les mêmes propriétés que la cannelle.

En effet, c’est un puissant tonique, qui a pour effet de dilater les vaisseaux sanguins au niveau du cuir chevelu. Cela améliore et augmente l’afflux sanguin.

Les nutriments et éléments essentiels arrivent ainsi plus vite dans le bulbe. Le processus de kératinisation est amélioré et les cheveux poussent plus vite!

Épluchez le gingembre et coupez-le en petits bouts. Mixez-le ensuite avec un peu d’eau. Filtrez à l’aide d’un tissu pour récupérer le liquide.

Transférer le jus obtenu dans un flacon vaporisateur. Vaporisez le jus de gingembre frais sur vos racines 1 à 2 fois par semaine, sur cheveux secs. Massez pour faire pénétrer.

Vous pouvez également fabriquer une lotion de croissance (qui a fait ses preuves !) à base de gingembre et d’ail, en mélangeant dans un bol 200 ml d’eau bouillante avec 6 cuillères à soupe de gingembre en poudre et 6 cuillères à soupe d’ail en poudre.

Transvasez le mélange dans un flacon applicateur pour une application très précise sur les racines et sans risque de contact avec les yeux.

Le gingembre peut assécher les cheveux. Il est donc conseillé de les mélanger de préférence avec des ingrédients hydratants comme l’aloe vera ou encore la glycérine végétale.

Pour éviter les irritations, limitez le temps de pose à 1 heure maximum.

Thé

La caféine contenue dans le thé agit en contrecarrant les effets de l’hormone responsable de la perte de cheveux: la dihydrotestostérone (DHT).

Les antioxydants également présents dans le thé stimulent la croissance des cheveux tout en leur apportant brillance et souplesse.

Parmi les thés qui stimulent la pousse des cheveux, vous avez le choix entre:

  • Le thé noir
  • Le thé vert
  • L’infusion de bardane (3 à 6g dans un demi- litre d’eau).
  • Le thé au romarin

En traitement quotidien :

Choisissez dans la liste des thés pour la pousse des cheveux ci-dessus, un thé que vous appréciez le plus. Buvez-en au moins trois fois par jour.

En traitement hebdomadaire :

Si vous n’aimez pas boire le thé, vous pouvez en vaporiser directement sur les racines jusqu’à saturation et laisser agir sous un bonnet en plastique pendant une bonne heure. Rincez ensuite. Faites cela avant vos masques capillaires.

Autre alternative :

Préparez une décoction de thé en faisant bouillir 3 cuillères à soupe de feuilles de thé vert dans une tasse d’eau et filtrer le liquide. Pressez un citron dans la décoction.

Mélangez bien et rincez vos cheveux avec ce mélange après le shampooing. Puis rincer à l’eau fraîche. Ne pas utiliser de shampooing après l’utilisation du thé au citron.

 

Lait de coco

Le lait de coco est riche en protéines, en fer et autres nutriments essentiels. Il prévient la chute de cheveux et favorise la pousse des cheveux.

Certaines personnes peuvent gagner jusqu’à 2 centimètres grâce au lait de coco Pour d’autres , l’effet est plus modéré.

Il permet également d’assouplir et renforcer la fibre capillaire, de soulager le cuir chevelu des démangeaisons, d’obtenir des cheveux réparés, protégés, nourrit, plus doux, plus légers et plus souples.

Appliquez le lait de coco sur le cuir chevelu et laisser agir toute une nuit en couvrant vos cheveux avec un bonnet en plastique.

Le lendemain, rincez et passez au shampoing. Vous pouvez également l’incorporer dans vos masques avant shampoing.

Vous pouvez également ajouter d’autres ingrédients connus pour activer la pousse des cheveux, comme c’est le cas de l’huile de ricin, l’huile d’argan, l’huile essentielle de sauge sclarée ou encore l’huile essentielle de Bay de Saint Thomas.

 

Cannelle

Non seulement la cannelle offre de magnifiques reflets aux cheveux mais en plus elle stimule leur croissance en améliorant la circulation sanguine du cuir chevelu (attention si vous avez le cuir chevelu sensible mieux vaut faire un test).

Incorporez-la dans votre soin avant shampoing : Mélangez 2 cuillères à soupe de cannelle dans de l’huile végétale (ricin, argan, olive, etc). Ajouter ensuite un œuf pour épaissir votre préparation puis appliquer sur cuir chevelu et cheveux mouillés pendant une dizaine de minutes puis laver.

 

Le piment de Cayenne (capsicum)

Appliqué sur le cuir chevelu, il contribue à une meilleure circulation sanguine, facilitant ainsi l’absorption des nutriments.

La circulation du sang est essentielle pour stimuler la croissance des cheveux et pour protéger les follicules des cheveux contre les effets de DHT.

Sa couleur rouge est partiellement due à son contenu élevé de vitamine A.

La vitamine A est essentielle pour une vision normale, la croissance, l’activité cellulaire, la reproduction et l’immunité saine. Il suffit de mélanger 1 cuillère de piment de Cayenne avec deux cuillères d’huile d’olive et d’appliquer le mélange sur le cuir chevelu.

Laissez poser 10 minutes et rincez à l’eau froide. Répétez le traitement 1 fois par mois.

 

Les huiles végétales

Certaines huiles végétales sont particulièrement bénéfiques pour la pousse des cheveux. C’est le cas de l’huile d’argan, de noix de coco, de jojoba, de vitamine E, d’avocat, d’olive, de bourrache, de ricin, d’émeu, de sapote, de chanvre, de pépins de raisins, ou encore de moutarde.

Vous pouvez fabriquer un sérum capillaire en associant ces huiles à parts égales. Ajoutez ensuite 5 gouttes d’huile essentielle de romarin et de laurier noble.

N’utilisez qu’une petite quantité du sérum à chaque fois, de préférence en bain d’huile avant votre shampoing.

N’utilisez jamais d’huile essentielle chez l’enfant ou la femme enceinte ou en cas de réaction allergique.

 

Graines de courge ou de citrouille

Elles ont la capacité de bloquer la production de la dihydrotestostérone (DHT), qui est l’hormone responsable de la perte de cheveux.

La DHT est l’ennemi des cheveux car elle bloque l’approvisionnement en sang dans les follicules pileux.

Résultat : les follicules affectés meurent et tombent.

Attention : L’huile de graine de citrouille peut provoquer des maux d’estomac.

 

Graines de fenugrec

Le fénugrec est idéal pour stimuler la croissance des cheveux tout en préservant la coloration naturelle de vos cheveux. Ses graines contiennent de l’acide nicotinique et des protéines qui renforcent les cheveux et stimulent la croissance.

Faire tremper les graines de fenugrec dans l’eau chaude pendant la nuit Filtrer et broyer le lendemain matin pour faire une pâte fine. Laisser refroidir.

Appliquer sur les cheveux en massant bien. Envelopper dans une serviette et laisser agir pendant 3 heures. Rincer puis faire votre shampoing comme d’habitude.Appliquez tous les 15 jours pour fortifier les cheveux et les empêcher de se casser.

 

Graines de cumin

Elles contiennent de nombreux nutriments essentiels à la santé des cheveux et à leur pousse. Il suffit de laisser macérer la poudre de cumin toute une nuit dans de l’huile de l’olive ou de ricin.

Le lendemain, appliquez la pate obtenue sur les cheveux. Laisser agir 15 minutes puis lavez avec un shampoing doux. Vous pouvez faire ce masque une fois par mois.

 

Les épinards

Les épinards ont des vertus extraordinaires aussi bien pour l’organisme que pour les cheveux. Ils sont riches en vitamine A et C qui stimulent la croissance des cheveux.

Ces deux vitamines sont essentielles à la production du sébum dans le cuir chevelu. Vous pouvez incorporez les épinards dans votre alimentation mais également les utiliser dans vos soins fait maison.

On peut par exemple fabriquer un traitement pour la pousse en écrasant une 1/ 2 tasse de feuilles d’épinards (crues ou cuites) avec un peu d’huile d’olive.

Appliquez le mélange sur les cheveux et laissez agir pendant une heure. Passez ensuite à l’étape du shampoing. Ce traitement va accélérer la pousse tout en nourrissant les cheveux en profondeur.

 

Les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires peuvent contribuer à la pousse en apportant des nutriments essentiels tels que les protéines et le soufre.

Une cure peut durer jusqu’à 3 mois sous forme de gélules à avaler chaque matin, à jeûn.

Utilisez des compléments enrichis en calcium, fer, magnésium et sels minéraux qui nourrissent les cheveux.

Voici quelques compléments alimentaires qui ont des bons retours:

  • HAIR FRO 4C
  • Complexe croissance de Secrets de Loly
  • Maxi Hair Plus
  • HairEvolution
  • Hair Infinity

 

Autres suppléments : Dans la médecine traditionnelle indienne, on prescrit du jus de groseille indien, des dattes et des graines de fenugrec en complément alimentaire pour stimuler la pousse.

Sachez que les compléments alimentaires ont un coût (entre 30 et 50 € le flacon) et que les résultats sont visibles seulement au bout de plusieurs mois.

Les compléments alimentaires disponibles sur le marché qui promettent d’accélérer la pousse des cheveux, de leur apporter du volume ou de la brillance peuvent s’avérer inefficaces et ne peuvent se substituer à une alimentation équilibrée.

Buvez beaucoup d’eau pendant vos cures de compléments alimentaires, car les compléments alimentaires peuvent avoir comme effets secondaires des calculs rénaux.

Une augmentation de la pilosité peut également être observée chez certains utilisateurs. Attention à ne jamais dépasser les doses indiquées sur la notice des compléments alimentaires.

Vous aimerez aussi