Mes 12 conseils pour ralentir la chute de cheveux

chute de cheveuxLa chute de cheveux peut être générée par de nombreux facteurs accidentels et naturels. Sachez que les personnes qui sont soumises à un facteur accidentel ne pourront pas vraiment appliquer les conseils présentés dans ce guide.

Voyons rapidement quelques exemples de ce que j’entends par facteurs accidentels :

  • La maladie : certaines maladies, mais également les traitements pour les soigner, causent une perte des cheveux.
  • Un accident : les accidents entraînant une greffe de peau ou occasionnant un endommagement important du cuir chevelu, compromettent la capacité naturelle à générer des cheveux.

Pour ces facteurs accidentels, dont la liste n’est pas du tout exhaustive, il n’y a pas/peu de solutions naturelles et simples. Cela donnera souvent recours à de la chirurgie esthétique/réparatrice, ou le port d’une perruque.

Les solutions présentées dans cet article ne sont pas adaptées pour ces situations.

A qui cet article s’adresse : Les personnes qui sont soumises à des facteurs naturels pourront utiliser les conseils que je présente et que j’applique moi même.

La perte de cheveux est essentiellement liée à deux causes:

  • L’héritage génétique : vos ancêtres perdaient leur cheveux ? Autant je ne crois pas au destin, autant un héritage génétique est inscrit dans votre ADN. Vous devez vous préparer, mais vous pouvez lutter.
  • Le vieillissement : en vieillissant, les cheveux deviennent plus fragiles, le cuir chevelu s’affaibli, ce qui entraîne naturellement une chute plus ou moins importante des cheveux.

Mais en apprenant à mieux gérer les facteurs naturels, vous pourrez accroître la santé de vos cheveux. Quelques exemples de facteurs naturels :

  • L’environnement direct comme l’air, l’eau, le soleil, la nourriture ; sont des éléments ayant un impact direct sur votre santé et donc la santé de vos cheveux.
  • L’environnement indirect comme votre travail, votre famille ; ont également des répercutions sur votre moral, donc votre santé, donc vos cheveux.

On pense généralement aux hommes, mais les femmes ont également les mêmes problèmes. Mes conseils sont adaptés à tout le monde.

Conseil N°1 : Aimez-vous

repousse des cheveuxOui, aimez-vous et respectez-vous, c’est le premier point, le plus important si vous voulez que vos cheveux s’améliorent. Vous devez apprendre à aimer l’image de vous même dans votre miroir, vous devez reprendre confiance en vous, vous devez apprécier vos cheveux tels qu’ils sont pour vous émerveiller ensuite lorsque des améliorations apparaîtront.

Le syndrome du miroir pour une personne perdant ses cheveux, est comme le syndrome de la balance pour une personne souhaitant perdre du poids. Plus vous regardez, moins vous aimez ce que vous voyez. Ce qui est source d’anxiété et de mal-être, pouvant conduire à la dépression.

Apprenez à vous aimez et vous ne vous sentirez plus attaqué personnellement lorsque quelqu’un fera une plaisanterie sur les chauves dans votre entourage. Le plus important, dans toute démarche, c’est d’avoir le moral.

Mais je vous entends d’ici penser que c’est plus facile à dire qu’à faire, et bien non. Car sans moral il n’y a pas de motivation. Or si vous lisez cet article, c’est que vous avez déjà la volonté de vous améliorer, donc vous avez du moral en agissant de manière positive.

Vous voyez ? Vous êtes une battante, et vous allez y arriver.

Aimez-vous !

Conseil N°2 : Gérer le stress

traitement chute de cheveux

Je vous parlais de l’anxiété. C’est à dire du stress. Le stress est un élément qui génère la perte des cheveux.

Voilà bien un élément hostile ! Il peut venir de partout : de votre travail, de vos amis, de votre séparation avec votre ex, de la garde des enfants… Même lorsque tout va bien, on peut se sentir stresser à cause d’une situation ou d’un échange verbal qu’on ne maîtrise pas.

Pour cela, il n’y a pas de solutions rapides. Vous devez faire du travail sur vous même, trouver une activité physique compensatrice dans laquelle vous pourrez évacuer cette tension qui vous charge, consulter un psychologue, lire des ouvrages sur le développement personnel, etc.

Être dans une phase de stress, ou pire de dépression, c’est comme faire le tour d’un rond point en vélo avec le nez dans le guidon. Vous ne voyez aucun moyen de vous en sortir. Pourtant les sorties sont juste la, vous passez à côté sans les voir, c’est tout.

Être heureux, tout comme être stressé, n’est qu’une vue de l’esprit. Dans un cas vous voyez les choses sous un angle positif, dans l’autre cas sous un angle négatif. Mais les choses sont les même pour tous. Courage et ayez confiance en vous, vous êtes une battante !

La preuve, vous continuez à lire ce guide pour aller mieux.

Conseil N°3 : Le soleil

cheveux clairsemésLe soleil est excellent pour les cheveux. A doses raisonnables ! Il donne des jolis reflets (vos cheveux sont plus beaux et c’est important pour le moral), aide la fixation du calcium grâce à la vitamine D (vos cheveux sont plus forts et cassent moins) et active la circulation des micro-vaisseaux sanguins qui alimentent le cuir chevelu (vos cheveux poussent plus vite).

Autant le dire, le soleil est un élément important. Mais attention! Comme tout, l’excès conduit à des résultats forts désagréables :

  • L’excès de chaleur assèche le cuir chevelu et modifie son pH, ce qui peut générer des pellicules.
  • Les UV sont très agressifs. À fortes doses l’évacuation des acides gras contenus dans le sébum est ralentie.

En stagnant sous l’épiderme ces acides se transforment en toxines qui compriment et entravent le développement des racines. Moins bien irrigués, les cheveux risquent alors de s’affiner, voire de tomber quelques semaines plus tard.

Sur les plages vous le verrez, le premier réflexe des gens est de se couvrir la tête avec un chapeau, un béret, une casquette… C’est ce que j’appelle une fausse bonne idée. Bien sur, cela part d’une bonne intention, mais l’effet peut-être pire que le mal.

Explication : Lorsque vous vous couvrez la tête, le soleil va chauffer le couvre-chef au lieu de votre crane.

L’air entre votre couvre-chef et votre crane va également considérablement chauffer et bien plus que la température extérieure, car généralement les chapeaux empêchent la circulation de l’air. Vous vous retrouvez donc avec une bouillotte sur le crane qui va dilater les pores de votre cuir chevelu et vous faire transpirer.

La transpiration est remplie de toxines, la dilatation des pores fait que très rapidement vos racines vont baigner dans des toxines. Vous comprenez ? Vous ne voulez pas que cela arrive.

La solution consiste donc à porte un chapeau en paille au maillage large afin qu’une bonne ventilation se fasse. Le chapeau vous protège du soleil et la circulation de l’air évite l’échauffement et donc la sudation.

En bref, il vaut mieux donc :

  • Eviter les heures « à risque » de 12h à 15h.
  • Eviter de s’exposer trop longtemps.
  • Porter un chapeau (en paille), ou une casquette aérée qui laisse l’air bien circuler.
  • Rester sous un parasol.

Conseil N°4 : L’eau

Contrairement aux idées reçus, l’eau assèche. Pas l’eau elle même bien sûr…

Mais lors de son évaporation elle va laisser sur vos cheveux tous les minéraux (ou autres) qu’elle contient.

Par exemple :

  • L’eau de mer va laisser du sel (entre autre) .
  • L’eau de la piscine va laisser du chlore ou du brome.
  • L’eau du bain va laisser peu de choses, mais après l’action du savon et du shampoing, votre peau et vos cheveux seront asséchés.

Un cheveu sec est un cheveu faible, qui peut facilement casser. Un cuir chevelu sec est un cuir chevelu qui régénérera mal vos cheveux puisqu’il sera lui même entrain de se régénérer. Il convient donc, que cela soit à la plage ou à la piscine, de bien se rincer les cheveux à l’eau douce (à la douche ou avec une bouteille d’eau prévue à l’avance), et dans tous les cas, d’utiliser un shampoing adapté.

A noter qu’à la mer, l’action de l’eau de mer peut-être bénéfique pour votre cuir chevelu car elle contient de nombreux sels minéraux et de l’iode. Si vous êtes capable de faire de l’apnée, masser votre cuir chevelu sous l’eau pourra le tonifier, notamment s’il vous démange à cause de la transpiration.

Je dis bien masser et non frotter.

Le massage du cuir chevelu s’exécute de la manière suivante : poser la pulpe de vos doigts légèrement écartés sur votre cuir chevelu et appuyer fortement, tout en faisant un mouvement en va-et-vient ou en rotation le plus ample possible et sans bouger les doigts (ne pas frotter!).

Puis déplacer les doigts et recommencer ailleurs. Cependant, bien que vous sachiez rester en apnée, pensez à reprendre votre souffle ! Par ailleurs, je vous déconseille, dans la mesure du possible, de vous laver les cheveux tous les jours.

Le cuir chevelu génère naturellement du sébum qui est une couche de protection pour les cheveux.

Si l’excès de sébum donne une sensation de cheveux gras, il est nécessaire pour leur protection contre les agressions liées à la qualité de l’air. Le shampoing a pour effet d’enlever tout le sébum, mettant vos cheveux à nu et exposés aux agressions. Il vous faudra donc trouver le juste équilibre entre hygiène et cheveux protégés.

Selon vos moyens, sachez qu’il existe des soins qui viennent ajouter un « film » de protection sur les cheveux après le lavage. Les rendant faciles à coiffer, lisses, doux et protégés. Je ne vous conseille aucune marque car votre choix dépendra de vous, de vos cheveux, de votre peau…

Autant de paramètres qui vous sont propres et ne peuvent être généralisés.

Conseil N°5 : L’air

Les cheveux sont essentiellement en contact avec l’air. C’est donc un élément très important et à prendre sérieusement en considération dans la santé de vos cheveux.

Un air trop sec va contribuer à l’assèchement de vos cheveux et de votre cuir chevelu. Une climatisation trop forte assèche l’air et a un effet négatif sur vos cheveux. Si vous vivez en altitude, ou y passez de longues vacances, il est bon de prévoir des shampoings, mais surtout des après-shampoing de type « soin » pour les nourrir et les hydrater.

Un air trop humide, qui est souvent chaud, va activer la production de sébum et donner à vos cheveux une sensation de gras et vous obliger à les laver plus souvent. Là aussi, pour ne pas les abîmer il vous faudra utiliser des produits adaptés. Un air pollué est ce qu’il y a de pire. Entre les gaz d’échappement, la poussière, le sable, le sel, la fumée de cigarette et j’en passe.

Le vent apporte un lot intarissable d’agents agressifs qui fragilisent vos cheveux.

Dans l’idéal, choisir un lieu de vie hors agglomération est le mieux.

Mais dans la vie, avec les contraintes auxquelles vous devez faire face, il vous faudra une fois de plus les laver avec application en utilisant les produits les plus adaptés à votre type de cheveux, mais également votre type de peau pour que votre cuir chevelu reste sain.

Conseil N°6 : Le lavage

Etape incontournable de l’hygiène, il faut se laver les cheveux. Sachez que l’on peut avoir les cheveux sales en parfaites santés, comme les cheveux propres et très abîmés. Comme je le disais précédemment, il est mauvais de les laver tous les jours.

De nombreuses sources que j’ai lues conseillent de ne pas dépasser 4 lavages par semaines. Sachant que vous pouvez les passer à l’eau autant que vous voulez. C’est le shampoing qui retire le sébum et augmente les chances d’endommager la kératine. Cependant, selon votre métier, vos activités, il vous faudra adapter en conséquence.

Lorsque vous choisirez vos produits, il y a plusieurs paramètres à prendre compte :

  • La dureté de votre eau : et oui, l’eau du robinet n’est pas la même selon où vous vivez. La dureté peu varier et donc le type de produit que vous allez utiliser en dépend afin de la compenser.
  • Votre type de cheveu : Posez-vous la question, comment est votre cheveu ? Est-il sec ou gras, les pointes sont-elles fragiles, est-il abîmé, fin ou épais, naturel ou coloré…
  • Votre type de peau : chose étonnante, nous pensons à la peau lorsque nous choisissons nos savons, pourtant le cuir chevelu est aussi une peau, les produits doivent donc être le prendre en compte.

Si vous voyez des rougeurs apparaître, ou des démangeaisons se déclarer, arrêtez de suite et changez de produit. Il vous faut deux produits (au minimum) : un shampoing et un soin.

Lors de l’achat d’un nouveau shampoing, je vous conseille de l’utiliser au moins deux semaines avant de réutiliser votre soin ou d’en essayer un nouveau. Ceci afin de vérifier que ce nouveau shampoing ne déclenche pas de réactions négatives de type rougeur, démangeaison ou chute de cheveux plus importante que le renouvellement naturel.

Vous devrez appliquer la même méthode lorsque vous essayez un nouveau soin. Lors de l’application des produits, surtout évitez de frotter. La friction est la méthode la plus naturelle et pourtant la plus nocive pour des cheveux faibles et pour un cuir chevelu fragile.

Vous devez poser vos doigts et, tout en faisant de lents mouvements circulaires, les faire glisser pour couvrir l’ensemble de la surface de votre cuir chevelu. Pour les rincer, utilisez de l’eau tiède plutôt que chaude. Gardez l’eau chaude pour votre corps, mais pas votre cuir chevelu ni vos cheveux afin d’éviter de trop dilater les pores et le « maillage » des cheveux.

A la fin de la douche, il est bon de passer les cheveux à l’eau froide pour resserrer les pores et le « maillage » des cheveux qui ont été dilatés par l’eau tiède.

Vient ensuite le séchage dont les deux manières principales sont :

  • La serviette qui est à mon sens la solution idéale. Mais il vous faudra éviter de frictionner votre tête. Utilisez votre serviette comme une éponge par de longs contacts et des pressions.
  • Le sèche-cheveux est la solution la plus pratique et rapide mais abîme énormément les cheveux si vous utilisez une vitesse de ventilation trop rapide. Par ailleurs l’air chaud (souvent très chaud) et sec du sèche-cheveux est néfaste aussi bien pour vos cheveux et que pour votre cuir chevelu.

Le meilleur compromis reste d’utiliser une serviette éponge pour enlever la majorité de l’humidité puis le sèche-cheveux en vitesse lente et température modérée.

Dernière étape, vous allez vous coiffer les cheveux.

Si vous avez utilisé un soin, vous découvrirez que se coiffer devient un plaisir, les cheveux glissent et se démêlent tout seuls. Je vous conseille d’éviter les peignes qui sont beaucoup trop rigides, et de favoriser l’utilisation des brosses à poils souples et dont les pointes sont arrondies.

Vous découvrirez alors un confort d’utilisation et un contact avec votre cuir chevelu très agréables.

En bref :

  • Ne pas laver vos cheveux tous les jours.
  • Choix d’un shampoing et soin adaptés à votre eau (dureté), vos cheveux et votre peau.
  • Tester 2 semaines pour valider la compatibilité entre les produits et vous même.
  • Arrêter immédiatement en cas d’apparition de rougeur, démangeaison ou chute anormale.
  • Appliquer les produits en massant et éviter les frictions.
  • Laver à l’eau tiède.
  • Rincer à l’eau froide à la fin du lavage de vos cheveux.
  • Sécher avec une serviette en faisant des pressions et en évitant les frictions. Si besoin, finir le séchage avec votre sèche-cheveux en mode souffle lent et air tiède.
  • Coiffer avec une brosse à poils souples et à bouts ronds.

Conseil N°7 : Manger équilibré

Il vous faut bien entendu manger équilibré. Tout simplement parce que l’organisme demande de nombreuses et différentes ressources pour bien fonctionner. Donc au plus la nourriture que vous mangez est diversifiée, au plus l’apport global sera équilibré.

Une bonne santé se reflète dans vos cheveux.

Néanmoins les cheveux ont besoin d’apports qui leurs sont spécifiques :

  • Vitamine D
  • Du Fer
  • Du zinc
  • Vitamine B5 et B6
  • Vitamine PP
  • Vitamine B8
  • Des acides aminés pour activer la fabrication de la kératine.

Pour cela, il vous faudra favoriser :

  • Les aliments riches en fer : abats, viande rouge, fruits de mer, poissons, légumes secs, œufs.
  • Les aliments riches en vitamines B : céréales complètes, levure de bière, poissons gras.
  • Les aliments riches en acides gras insaturés.
  • Les fromages à pâte dure.
  • Les fruits et les légumes.

Conseil N°8 : Compléments alimentaires

Parfois manger équilibré n’est pas suffisant.

Dans une période de stress, au moment du renouvellement saisonnier (au printemps et en automne), lorsque vous avez délaissé vos cheveux pendant trop longtemps… Dans ces cas il faut songer aux compléments alimentaires, souvent sous la forme de gélule à avaler tout les jours pendant 1 voire 2 mois.

Il existe des marques proposant des formules ultra complètes procurant tous les ingrédients nécessaires pour faire une cure bien complète :

  • Vitamine E
  • Vitamine B3
  • Vitamine B5
  • Vitamine B8
  • Vitamine B9
  • Vitamine B12
  • Iode
  • Fer
  • Cuivre
  • Zinc
  • Manganèse
  • Chrome

Les dosages d’une gélule sont souvent équivalents voire supérieurs aux besoins journaliers.

Conseil N°9 : Les cheveux secs

Avoir les cheveux sec semblent la plus grande calamité. Ils n’ont pas d’éclat, sont difficiles à coiffer, cassent facilement… Pire, cela met le moral à zéro. Les cheveux secs sont souvent accompagnés d’un cuir chevelu qui se desquame et donc génère beaucoup de pellicules.

Le cheveu sec apparaît le plus souvent dans un environnement froid et sec. Mais aussi à la plage si les cheveux ne sont pas lavés correctement. Soyez rassuré, ce n’est pas une fatalité.

Rien qu’en ayant lu les conseils précédents, je suis sur que vous avez vu des éléments auxquels vous ne faisiez pas du tout attention. En les appliquant, vous verrez la situation s’améliorer.

Un cheveu sec est souvent surexposé au soleil et à la pollution de l’air. il est trop lavé, trop frictionné, séché exclusivement avec un sèche cheveu soufflant fort et chaud. Généralement pour mettre fin à ce problème de cheveux secs, il convient de les couper très courts car votre cuir chevelu s’épuise à essayer de les régénérer.

En les coupant courts et en suivant les conseils précédents, ils vont avoir une belle repousse et vous pourrez rapidement constater une amélioration flagrante.

Conseil N°10 : Les cheveux gras

Avoir les cheveux gras est quelque chose d’ingrat car ils donnent l’impression de ne pas être propres, et en plus tombent sans tonus. Les cheveux gras sont souvent accompagnés d’un cuir chevelu ayant des boutons ou des démangeaisons.

Le cheveu gras apparaît le plus souvent dans des environnements chauds et humides. Mais aussi à la piscine si les cheveux ne sont pas lavés correctement. Eviter à tout prix de tomber dans le piège des shampoings anti cheveux gras.

S’ils vont effectivement les rendre plus sec, ces shampoings ne feront qu’activer encore plus la pompe à sébum du cuir chevelu entraînant ainsi une aggravation de la situation.

En fait, le cas des cheveux gras est le cas extrême qui nécessite un lavage quasi-quotidien en utilisant un champoing doux, voire très doux, et un soin spécifique pour calmer la production de sébum du cuir chevelu et de soulager les démangeaisons.

Conseil N°11 : Les cheveux cassants

Lorsque vos cheveux sont cassants, souvent les pointes, c’est généralement lié à une carence en fer et/ou en vitamine D. Le mieux dans ce cas est de surveiller votre alimentation. Des précautions supplémentaires sont à prendre lorsque vous séchez vos cheveux, évitez au maximum de les frictionner.

Egalement lorsque vous les coiffez, veilliez bien à utiliser une brosse à pointes souples ce qui diminuera un maximum les pressions exercées. Un cheveu cassant est un cheveu avec une zone de faiblesse donc qui utilisera beaucoup de ressources afin de se régénérer.

Autant de ressources qui ne seront pas employées pour avoir une meilleure pousse. Etant donné que ce sont surtout les pointes qui sont concernées, il ne faut pas hésiter à les faire raccourcir de temps en temps.

Conseil N°12 : Les cheveux longs

Les cheveux longs demandent une attention toute particulière.

D’une part parce que de part leur longueur ils demandent beaucoup plus de ressources pour être régénérés convenablement. D’autre part parce qu’ils ont une surface d’exposition aux agressions augmentée. Il convient de privilégier des shampoings doux et de choisir un soin démêlant.

Cela facilitera la phase de coiffure et évitera l’apparition des nœuds qui sont clairement le calvaire des cheveux longs. Si les laisser libres augmentent le risque d’apparition des nœuds, les attacher avec des élastiques les tirent. Tirer sur les racines trop longuement ou trop fort n’est pas bon.

Il vous faudra donc trouver le bon compromis.

Dormir avec une tresse large pas trop serrée est une solution pour éviter de créer des nœuds pendant la nuit ou de vous les tirer (ou faire tirer!) pendant votre sommeil.

Si la tresse vous ennuie à cause de l’effet ondulé que cela va leurs donner au matin, vous pouvez également faire une queue de cheval pas trop tirée avec éventuellement une autre élastique à la fin pour éviter qu’ils s’éparpillent trop si vraiment vos cheveux sont très longs.

Conclusion

Vous l’avez vu, je parle peu de chute de cheveux.

Je me focalise surtout sur la santé des cheveux et du cuir chevelu et les bienfaits que vous pouvez leur apporter en suivant mes conseils. Cela pour une raison : vous allez rapidement voir votre cuir chevelu et vos cheveux en meilleure santé.

Ils tomberont moins, voire même certains reviendront doucement. Vous aurez le moral et cela contribuera à leur repousse, à leur tonus et à leur éclat.

Néanmoins malgré tous ces conseils qui sont le récapitulatif de tout ce que j’ai pu lire, entendre et au final valider par moi même, je vous invite à consulter un dermatologue (la perte de cheveux est considéré comme un problème de peau) qui saura vous donner un avis médical sur votre situation et vous conseiller au mieux.

Il pourra éventuellement aborder d’autres méthodes dont je ne parle pas dans cet article car je ne les ai pas acceptées ou validées, mais qui vous conviendront peut-être mieux.

Gardez l’esprit critique et ouvert. Dans tous les cas, restez positif! Vous êtes bien mieux que des battants, vous êtes des gagnants.

Vous aimerez aussi